Accueil > Musée > La Cité des Fourmis > Acromyrmex octospinosus

Acromyrmex octospinosus

Musée de l'Abeille VivanteMusée de l'Abeille VivanteMusée de l'Abeille VivanteMusée de l'Abeille VivanteMusée de l'Abeille Vivante

LAISSEZ VOUS SURPRENDRE PAR CES FOURMIS QUI SE SUIVENT EN FILE INDIENNE SUR  LES ROUTES TRACÉES AU MILIEU DUN VILLAGE TRADITIONNEL BRETON MINIATURE. 

CES FOURMIS CHAMPIGNONNISTES SONT PRÉSENTES EN AMÉRIQUE DU SUD ET EN GUADELOUPE. ELLES CONSTRUISENT UN NID SOUTERRAIN OÙ ELLES CULTIVENT UN CHAMPIGNON SUR UN SUBSTRAT FORMÉ DE FEUILLES BROYÉES.

 

UNE PETITE VIDÉO DES FOURMIS DU MUSÉE POUR COMPLÈTER CETTE PRÉSENTATION.

 

Ce champignon, du genre lépiote, digère la cellulose que ces fourmis sont incapables de digérer. Il sert d’habitat et de nourriture à la reine et aux œufs, larves, nymphes et adultes.

C’est une espèce vivant avec plusieurs reines (polygyne). Les femelles sont divisées en 2 castes. L’une est chargée de la reproduction, la reine, et l’autre, l’ouvrière, divisée en sous caste, est chargée du développement de la colonie.

Chez les ouvrières on distingue 3 sous-castes :

  • les fourmis minors : chargées des soins apportés au champignon et aux larves
  • les fourmis médias : confinées au nid, elles découpent en minuscules fragments les morceaux de feuilles avant qu’ils ne soient incorporés au champignon
  • les fourmis majors: elles travaillent hors du nid à la découpe des feuilles

Les mâles ne servant qu’à la reproduction, meurent rapidement.

 

Le saviez-vous ? : les fourmis ont développé au cours de l’évolution divers mécanismes, tant physiologiques que comportementaux pour lutter contre les infections :

  • Les fourmis ont créé des déchetteries/cimetières pour éliminer tous les déchets de la fourmilière et ainsi éviter toute contamination. Les fourmis qui transportent les déchets ne sont jamais en contact avec la déchetterie, elles déposent les déchets à l’entrée de la déchetterie et d’autres fourmis affectées à la déchetterie les ramassent. Ces fourmis éboueurs (les vieilles fourmis) ne retournent jamais dans la fourmilière.
  • Les fourmis cultivent une bactérie filamenteuse d’aspect blanchâtre qui protège leur champignon symbiote grâce à ses propriétés bactériennes et antifongiques.
  • Les fourmis secrètent un antibiotique grâce à leur glande métapleurale située sur le troisième segment thoracique. Cette sécrétion permet de protéger principalement les œufs, larves et nymphes des bactéries présents dans le nid.